fbpx
Trouver la justesse

Trouver la justesse

L’art du funambule

Trouver la justesse dans les opposés

1 . Les bases de mon histoire
Les postures sont une excellente façon d’apprendre de petites prises de conscience. Tout ce que nous pouvons apprendre, découvrir dans les postures sont transposables dans la vie en générale. Cela marche à chaque fois!
La posture est un équilibre entre deux déséquilibres. Dans un monde en perpétuel mouvement, l’état d’équilibre ne relève que d’un instant. Dans une posture je dois mettre en branle tout un jeu d’actions pour tenir cet état transitoire. Dans la vie c’est exactement la même chose. Nous essayons tant bien que mal de tenir en équilibre. Mais que recherchons nous?
Nous nous tenons bien sur un fil. Cette position d’équilibre est précaire. Transposer cette situation dans la vie est vous avez une piste pour vous éclairer.
Voilà tout l’art du funambule : Nous essayons de maintenir un équilibre dans des mouvements permanents. Qu’elles sont les actions à faire pour garder le funambule sur son fil? Pourquoi faire? 
2. Le funambule 

 

Le funambule est en recherche permanente du maintien de son équilibre. De chaque côté du fil il y a les opposés. Ils sont innombrables. Au gré des mouvements, le funambule subit des balancements de chaque côté. Qui y a t’il de part et d’autre du fil? Nous sommes dans un monde de dualité, de mouvements, multiple. Alors de chaque côté il y a les opposés. Le pile et le face d’une pièce, avec toutes les nuances inimaginables. 

 

Est-ce bon ou mauvais de pencher d’un seul côté? Peut importe car nous recherchons l’équilibre. Et l’équilibre ne dépend pas uniquement des deux extrêmes, il dépend aussi du funambule, donc de sa nature. Ainsi pour qu’il y est équilibre, il ne suffit pas de ni à droite ni à gauche, il faut ajouter sa propre nature. Exemple : la force et de la souplesse. Travailler tout l’un ou tout l’autre crée un déséquilibre, qui conduit inévitablement un jour à des blessures. Travailler un peu les deux est mieux mais pas suffisant. Car suivant sa propre constitution (c’est à dire sa tendance raide ou laxe) il faudra travailler plus un côté que l’autre. Et si l’on reprend une posture, en fonction de sa constitution il faudra l’exécuter avec un esprit bien différent.
3. Que faut-il pour maintenir l’équilibre
C’est là que la magie opère. Il suffit de se concentrer sur les postures pour obtenir les réponses. Reprenons. Pour tenir dans une posture en équilibre, par exemple un appuis sur la tête (pour que ce soit plus flagrant).
  1.  Il faut un ancrage solide. Si il n’ y a pas de bonnes fondations, nous ne pourrons jamais tenir notre équilbre.
  2. Des connexions de la tête au pieds. Ansi vous savez où chaque partie de votre corps se situe dans l’espace.
  3. Il faut placer son centre de gravité au milieu de ces appuis et le garder quelque soit les imprévus. C’est à dire être capable de répartir judicieusement le poids du corps de chaque côté du centre.
  4. L’attitude juste. Garder le corps alerte mais sans tension. Suffisamment à l’écoute pour anticiper tout mouvement intérieur et extérieur.
  5. La peur est présente. Mais elle ne doit pas nous paralyser, nous empêcher de continuer. Il ne faut pas tomber dans le piège des projections (il pourrait se passer ceci, et si je tombe, etc…)
  6. Il faut donc une concentration à toute épreuve et la garder. Même lorsque nous réussissons. Tellement content d’y être que l’on se déconcentre et c’est la chute. Car être en équilibre ne suffit pas, il faut le garder.
4 Ne pas s’attacher à son objectif
Pour résumer que faut il pour être en équilibre et y rester :
Quoiqu’il arrive il faut être enraciné, les racines profondément planter dans le sol. Et se déployer, s’étendre dans toutes les directions. Il faut donc une connaissance de Soi la plus fine possible.
Etre à l’écoute des sensations internes et externes, pour anticiper et s’adapter à tout changement des conditions extérieures pour quoiqu’il arrive maintenir son équilibre.
Mais ne pas céder au mental qui au travers de la peur peut nous immobilser et nous faire tomber. Bien apprendre à créer de la distance entre l’émotion et l’action, pour mieux choisir.
Et tout ceci ce fait grâce à une concentration présente sur ce que nous sommes en train de faire, tout en évitant d’ignorer ce qui se passe autour. 
Il y a toujours une notion de justesse, d’un dosage à trouver pour ne jamais tomber dans l’excès. Sinon on tombe! Que c’est subtil, compliqué.
J’aimerai attirer votre attention sur le fait que nous trouvons progressivement cette justesse et tous les éléments nécessaire par la pratique. C’est en affutant la lame que le couteau devient tranchant. Alors oui nous pouvons tomber plusieurs fois, nous faire mal, mais nous pouvons toujours nous relever, et recommencer. 

 

 
Enfin le petit truc qui fait transformer cet excercice du funambule en véritable joie est de ne pas rester fixé sur son objectif. Oui nous marchons sur le fil vers l’autre côté. Mais on ne se projette pas sur ce qui a de l’autre côté, sinon c’est la chute. Vous passeriez à côté de tout ce don vous avez besoin pour traverser.
C’est là la complexité. Nous traversons pour atteindre l’autre côté mais nous n’y attachons aucune importance. Nous profitons de l’instant, de ce que nous sommes en train de faire la maintenant. Il faut tout prendre les chutes, les aléas, les sensations, les joies, etc…. Un jour nous aurons traversé. Profitez de l’instant….

Le funambule est une parfaite image de la vie. Votre objectif? plus je réfléchis à ces questions plus j’en viens à penser que nous en n’avons pas besoin. Juste la vie saisie pleinement, entièrement.

Email Us

murmureyoga@gmail.com

Call Us

06 07 94 62 61

Copyright © 2020 murmureyoga, All rights reserved

L’alimentation et le yoga

L’alimentation et le yoga

La nourriture

et le yoga

1.Principe
Dans cet article, mon propos n’est absolument pas de vous donner des conseils ou des régimes alimentaires particuliers. Je voudrai plutôt attirer votre attention sur les conséquences de l’alimentation sur le corps. Ceci est simplement un compte rendu de mes observations. 
Nous sommes ce que nous mangeons.
Il y a souvent dans le monde du yoga des discours sur le régime alimentaire. Si nous excluons des raisons éthiques (qui sont tout à fait louable ) j’aimerais me pencher uniquement sur les effets sur notre corps et notre mental. Je suis végétarien. Cependant il m’arrive de manger des produits carnés pour des raisons sociales de temps à autre. Encore une fois, il ne s’agit pas de savoir si ce choix est juste ou pas. Ce sont les conséquences qui m’intéressent. Même principe avec des proportions variées pour l’alcool, les produits remplis de gluten etc… 

 

J’entends tellement de discours sur ce que l’on devrait faire ou ne pas faire. Je n’incite à rien, je transmets  simplement  mon expérience et j’invite chacun à assumer pleinement ses choix.  
2. Les effets 
  • La viande :  Elles sont d’abord musculaires et tissulaires. Moi qui est une tendance naturelle pour la raideur, la consommation de viande accentue cet effet de raideur. Les allongements sont moins efficaces et plus douloureux. Cette sensation dure plusieurs jours. Évidemment les effets augmentent avec la quantité. La deuxième conséquence est au niveau du ventre. Je n’ai plus d’espace car il est collé. Les torsions sont déjà compliquées en soi, alors là elles deviennent vraiment très compliquées.
  • L’alcool : L’effet majeur va jouer sur la concentration et ma capacité à calmer le mental. Le Pranayama et la méditation deviennent difficile. Et je suis loin de pouvoir faire les mêmes séquences de respirations. Les suspensions de respiration sont diminuées et la durée des excercices réduites de moitié au moins. Le bas ventre est gonflé pour plusieurs jours. Comme toujours, les effets sont plus ou moins forts avec la quantité. 
Des effets communs : la transpiration a une odeur forte et elle devient abondante. Un besoin de s’hydrater abondamment. 
  • Le gluten : J’adore les pizzas et les pâtes. Pour le coup niveau quantité de gluten, on est pas mal. Et que dire du bon pain! Les effets sont essentiellement des ballonnements en haut du ventre. Et qui dit gène au niveau du ventre dit diminution des possibilités en Pranayama et en torsion. 
Globalement tout ce que vous allez consommer en excès va avoir des conséquences, ne serait que pour la digestion et donc sur la respiration et notre capacité de concentration. On pourrait parler des produits laitiers et du sucre, du café etc…. (Je met mon véto sur le Chocolat 😂 Je plaisante). Oui c’est simple et c’est du bon sens, mais en ce moment nous en avons besoin!
3. Que faire?
Il ne s’agit pas de dire stop à tout et de tomber dans un régime alimentaire  strict. Je ne suis pas pour les extrêmes, d’aucun côté. Simplement encore et toujours : Développer sa conscience.
Ce qui est mis en évidence ici c’est quoi?
  • Ce que nous mangeons influence considérablement notre corps et notre esprit. Augmenter ses capacités physiques et psychiques passera par l’alimentation forcément à un moment donné.
  • Pour être conscient des effets d’une chose, il faut d’abord être capable de s’en priver pendant un certain temps. Du temps est nécessaire pour que le corps digère ce que nous mangeons. Cela dépasse la simple digestion. Tu veux connaître les effets de la viande sur le corps et bien n’en mange pas pendant 1 mois et ensuite fait toi plaisir et surtout n’hésite pas sur la quantité. Là tu verras. On ne peut pas savoir si on mange un peu régulièrement. Le corps est habitué. Tu t’es habitué, tu ne ressentiras rien de différent, ça ne marchera pas.
  • Que la nourriture a une dimension sociale, surtout dans notre pays. S’infliger un régime alimentaire strict peut être difficile socialement. Parfois nous faisons plus de mal en refusant qu’en acceptant. Et parfois aussi nous nous excluons. Alors c’est un juste dosage, un équilibre à trouver. On peut très bien avoir des périodes strictes et à d’autres moments beaucoup moins.
  • Tout dépend de ce que recherchez. Mais si vous voulez vous plongez dans une expérience du yoga profonde, vous n’y échapperez pas. Ces questions viendront. C’est comme pour le sport. Lorsque vous arrivez à un certain niveau de performances, d’ambitions, d’épreuves, vous êtes obligés de prendre en compte la question alimentaire.
  • L’alimentation joue sur les humeurs. Je vous invite à regarder le reportage d’ARTE sur « bien nourrir son cerveau ». Il est édifiant.
La nourriture nous influence

 

 

Ne doutez pas des pouvoirs de l’alimentation sur notre être. Je vous invite à y réfléchir, à modifier peut etre quelques éléments.

 

La proprioception

La proprioception

La proprioception

Notre 6ème sens

1 . Une définition
La proprioception est notre sens de l’équilibre.
N’allez pas croire que cette évidence n’est pas fondamentale.
C’est un sens tellement évident que l’on en parle même pas. Pourtant sans lui vous seriez bien en peine de vous tenir debout, de savoir où sont vos mains et vos pieds. Alors le simple fait de boire dans un verre d’eau, vous demanderait un effort de concentration phénoménal, pour un résultat assez mitigé.
Le sens de l’équilibre gère la verticalité, le fait de se tenir debout. Mais pas seulement. Cela va beaucoup plus loin. Il gère notre orientation dans l’espace quelque soit la position de notre corps.
La proprioception gère également nos extrémités. C’est à dire la position des nos membres, comme les doigts, la tête et les pieds. 
 
Ainsi Le basketteur qui plonge pour attraper un ballon, se retourner et faire une passe utilise un sens de la proprioception très développé. Je m’explique: pendant le saut, le joueur doit d’abord connaître sa position dans l’espace (orientation par rapport au sol, la distance, la direction, la vitesse), ensuite déterminer la position de la balle. Là ça se complique. Car non seulement, le basketteur doit attraper le ballon, changer d’orientation, recalculer sa position, évaluer la distance de son équipier  et faire la passe. Nous sommes bien d’accord que dans cet exemple, il y a plus que la proprioception qui entre en jeu (notamment la vue), mais sans elle, sans avoir ce sens très développé, notre basketteur serait tout simplement incapable de réussir cet exploit.
   

 

2. Localisation et développement
Les récepteurs de la proprioception sont localisés dans les muscles et les tendons. Ainsi nos muscles sont responsables de nos mouvements, mais aussi indiquent leur position dans l’espace.
Les muscles nous permettent de bouger et de nous orienter.
Ce sens se développe au cours de la vie. Il augmente de l’enfance à l’âge adulte, pour diminuer avec la vieillesse.
Ce sens est sous haute influence de nos apprentissages. En gros, plus nous bougeons mais dans tous les sens et toutes les orientations, plus nous développons notre proprioception. L’inverse est vrai aussi. Moins nous la travaillons, moins nous la développons.
Là j’ai envie vous dire :
cours, vole, saute, roule en avant en arrière sur le côté, grimpe, tombe, marche en arrière, rampe, à quatre pattes, glisse, etc…
Fait travailler ton imagination. Attention n’oubliez pas pour que le système fonctionne il ne suffit pas de l’imaginer, il faut l’expérimenter.
Ce qui ne veut pas dire que le travail de visualisation n’est pas une aide précieuse lorsqu’il s’agit de créer des automatismes. Mais là nous sommes dans un travail particulier qui dépasse une amélioration générale de la proprioception.
Le souffle- La respiration

Le souffle- La respiration

Le Souffle

 

Tout commence par prendre conscience de sa respiration

1 . Le souffle- La respiration
Il n’y a rien de plus évident et de plus essentiel que respirer. Sans la respiration, il n’y a pas de vie.  Pourtant nous n’y prêtons aucune attention particulière, elle est inconsciente la majeure partie de notre vie. Il faut avoir un gros coup de stress ou un problème particulier pour s’en soucier. Les sportifs s’y penchent un peu plus, mais c’est uniquement pour leurs permettre de continuer à courir aussi vite, aussi longtemps. Nous sommes de piètres agents qui respirent. L’être humain est mauvais dans ce domaine, mais pourtant il dispose du tout cequ’il faut.
On ne soupçonne pas toutes les influences de la respiration sur le corps et le mental. Pour faire court :
Contrôler son souffle c’est contrôler son bien être psychique et physiologique.
Je n’ai pas envie de me pencher sur tous les bienfaits de la respiration, ou des conséquences sur la physiologie humaine de la respiration. Les exemples seraient bien trop nombreux ici et sujet à débat. Ce n’est pas mon propos ici.
Juste je vous pose la question:
« quand est-ce que vous vous êtes concentrés sur votre respiration la dernière fois? « 
Si vous me dites ce matin, je vous félicite, si vous me dites pas la moindre idée, vous faites partis des cas désespérés. Mais comme vous le savez sûrement, rien n’est jamais trop tard avec le corps humain. Il est toujours temps de bien faire.
2. La conscience
Sinterroger sur son souffle c’est prendre conscience de son existence. Et donc de pouvoir l’influencer.
Vous imaginez bien que tout fonctionne toujours dans les deux sens. Si nous pouvons influencer notre respiration, alors le souffle peut nous influencer. Aller croire que respirer vite n’a aucune conséquence sur le corps est stupide. Nous savons tous que respirer vite augmente l’ensemble du métabolisme à commencer par le rythme cardiaque. Si vous maintenez ce régime pendant des jours de façon inconsciente, les dégâts vont être nombreux. Une respiration rapide, contrariée, fait de manière inconsciente a des répercussions sur le mental et le corps. Évidemment l’inverse est vrai aussi.
A respiration lente, je suis calme. A respiration rapide, je suis agité.
Commençons par observer notre respiration. Comment je respire maintenant?
Dans un premier temps aucun besoin de s’assoir par terre, en tailleur etc, juste observer votre respiration là tout de suite. Respirez vous lentement ou rapidement ? Est-ce que votre inspire est aussi longue que l’expire ? Est-ce vous respirez au niveau du ventre ou uniquement autour des côtes ? Est- ce le ventre se gonfle à l’inspire ou pas ?Etc…
Vous voyez que le questionnement peut aller de plus en plus loin.
Comment respirer ?
 
3. Le souffle idéale
La respiration doit être lente – régulière – ample et par le nez!
 Comptez progressivement jusqu’à 5-6 pour l’inspire et pour l’expire. Vous aurez une référence. Si vous pouvez faire plus, faite plus, sinon c’est dèjà pas mal. Combien de temps pouvez vous tenir ce cycle? Et surtout comment vous sentez vous dans ce rythme?
La question qui vient est : Cette façon de faire serait-elle ce que nous devrions suivre en permanence? Au repos, sans exercice particulier, je pense que oui. Cela montre tout le travail que nous devons faire.
Pour les yogin, yogini, avant de commencer à pratiquer le pranayama penchons nous sérieusement sur la façon dont nous respirons au quotidien.
Favorisez l’expire. Une expire plus longue, même légèrement, est favorable. Ensuite essayez de respirer par le nez en permanence. Même lorsque vous faites un footing par exemple. Attention, il faut un temps d’adaptation, il va falloir diminuer l’allure dans un premier temps, peut-être faire des pauses. Mais vous verrez, au final les sensations changent. Notamment pour la fatigue. Évidemment si cela est impossible pour vous, ne forcez pas. Ne forcez jamais. Il vaut mieux arrêter l’exercice, reprendre sa respiration habituelle et recommencer plusieurs fois. Il faut du temps pour s’adapter.
4. Quelques pistes d’expension du souffle par le nez
Nous pouvons jouer sur plusieurs facteurs avec notre respiration :
  • La fréquence. Il suffit de ralentir l’inspire et l’expire.
  • L’amplitude. Allongez le temps d’inspire et d’expire
  • L’intensité. Inspirez et expirez plus doucement. Essayez de produire le moins de sons possible pendant votre respiration.
  • Jouez avec les zones du corps qui bougent avec la respiration. Commencez par le ventre, développez les côtes et remontez jusque dans la base du cou.
    La liste n’est pas terminée. Je suis sûr que l’on pourrait en ajouter. A vous de jouer!
5. Rythme
Pour finir cet article, je sais que le sujet est vaste, et je n’ai même pas abordé le Pranayama. Je n’ai pas abordé tous les bienfaits de la respiration et tous les méfaits. Le propos est ici autre. Le point est de provoquer un questionnement sur le sujet. Si vous vous interrogez sur la façon dont vous respirez à l’issus de cette lecture, alors je serai content. Et si cela vous encourage à approfondir la question alors, magique. Intéressez vous à votre respiration, vous pourriez changer votre vie.
L’inspire et l’expire sont un va et vient. Ils instaurent un rythme. Ce rythme c’est notre respiration. Il y a un rythme pour chaque chose dans ce monde. La nature pousse suivant un rythme, les marées par exemple, les étoiles et les planètes en suivent un autre. Et cette échelle de temps est différente pour chaque chose. L’être humain a son propre rythme. Certes nous pouvons avoir des variations suivant nos activités d’un moment, mais sur la globalité de notre vie, de notre journée, nous avons un certain rythme. C’est notre respiration qui va refléter notre rythme naturelle de fonctionnement. Comment pouvons nous fonctionner de façon optimale, en pleine santé ou énergie pourrais-je dire si nous ne sommes pas dans notre souffle naturel, si nous ne sommes pas dans notre rythme naturelle. Imaginez un arbre qui se mettrait à pousser en pleine hiver, ou ralentir au printemps! Cela n’aurait aucun sens et surtout il mettrait sa vie en péril. Je pense que nous en sommes là. La seule différence c’est que nous avons aseptisé notre environnement. Ce qui fait que cette aberration passe, pour un moment. Dernière piste de réflexion, essayez de trouver votre rythme. Encore une dernière fois, la réponse se trouve dans votre respiration. 
L’ouverture

L’ouverture

L’ouverture

 

Comprendre la mécanique pour aller vers la légèreté, la profondeur.

1 . Les précautions et principes
L’ouverture est d’abord un allongement et certainement pas un plié. De l’extèrieur  la différence n’est pas évidente, il faut un oeil expérimenté pour la voir. Mais à l’intérieur du corps les sensations et les ressentis sont totalement différents. Et pour le coup, là c’est flagrant.
Première remarque: restons toujours attentif à nos ressentis, apprenons à les développer et à les identifier!
La meilleure protection dans toute ouverture sera bien nos sensations. N’allez pas forcer si vous sentez une barre dans le dos ou si les muscles qui longent la colonne sont gonflés. Ce sont les signes que d’abord vous compressez votre colonne et qu’ensuite vous forcez l’extension de la colonne. Résultat : blocage.
2. La mécanique
La colonne vertébrale est un empilement de vertèbres et de disques intervertébraux. Ce qui en fait un ensemble d’une grande mobilité  et très flexible. Pour comprendre facilement, notre colonne peut être assimilée à un accordéon. Si vous le comprimez, et bien votre instrument devient un bloc compact. Pour transporter votre accordéon c’est pratique, dans le cas de votre colonne ça l’est beaucoup moins ! Maintenant si vous l’étirez de part en part, le soufflet s’allonge à ne plus en finir et il devient d’une grande mobilité. On a l’impression que l’on peut faire tout ce que l’on veut avec!  Et là pour notre colonne c’est plutôt intéressant 🤨.
Comme l’accordéon, notre colonne doit être allongée pour être flexible. Notre colonne doit être allongée pour être mobile. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne doit pas être tenue.
 
3. Partir de la terre pour aller vers le ciel
Maintenant pour allonger la colonne il nous faut un ancrage, des racines qui vont permettre de partir d’une origine, de la terre. Mais ce n’est pas suffisant, il faut que du sol nous allions vers, dans une direction. La première extrémité ce qui touche le sol (souvent les pieds mais pas que) pousse vers, la deuxième (souvent la tête et les doigts ) qui est mobile essaie d’atteindre. C’est ce que j’appelle l’élan. Cette direction est toujours double dans les ouvertures. Non seulement il faut pousser et aller vers le haut mais en plus vers l’arrière. Et une direction ne remplace pas une autre elle s’additionne. Imaginez un cobra qui se dresse est exécute cette danse à partir de ça tête.
4. Atteindre les profondeurs et la subtilité
Pas besoin de raconter des histoires, pas besoin d’utiliser des mots qui font rêver ici comme l’ouverture du coeur, l’énergie des chakra ou union féminin masculin, etc…. Tout est concret, tout est là, il n’y a  qu’à ressentir….. Et le faire avec intelligence. L’intelligence c’est notre guide qui va annalyser ce qui se passe avec conscience et bienveillence. Et nous pourrons bouger, et nous pourrons ouvrir.
Automatiquement agir de cette façon là, va nous demander de lâcher. S’ouvrir dans la détente du corps, mais aussi du mental.
Cette ouverture dans la détente va nous plonger dans les profondeurs du corps, dans les couches, la densité de la chaire.
5 Les supports subtils
Une fois ce mouvement vers l’intérieur amorcé, nous arrivons à un premier palier. Continuer l’ouverture va demander un soutien supplémentaire. Le corps à toujours besoin d’être soutenu. Nous pouvons choisir ce soutien. C’est le centre du corps qu’il va falloir solliciter. Tenir le centre. Mais pas n’importe comment, sans engager les muscles abdominaux, sans serrer les fesses. Juste une légère contraction de la zone sous le nombril. Pas de précision ici, c’est votre expérience qui fera qu’au fur et à mesure, cette zone va se préciser, se réduire de plus en plus jusqu’à devenir un point. Aussi l’intensité de l’engagement, se fera au fur et à mesure. Suffisamment pour sentir le filet de soutien, pas trop fort pour que les informations continuent de passer.
La respiration va être notre deuxième soutien subtil. A partir de l’engagement du centre, le corps peut de nouveau se déployer. Et c’est la respiration qui va nous emmener vers des lieux, des espaces du corps que nous n’avions pas conscience. Sentir les couches profondes glisser, un peu ne serait-ce qu’un demi millimètre. Le corps vie, respire, bouge, glisse. Le mouvement si petit soit il est source de vie, de liberté.
Troisième support subtil. L’appendice xyphoïde. On rentre dans la subtilité des mouvements. Ce point n’est pas une contraction, il n’y a pas de muscles. C’est un micro-mouvement, presque une intention. Agir sur l’appendice xyphoïde va agir directement sur son opposé : les vertèbres thoraciques. Ce qui va permettre de retrouver de l’espace. Toujours même démarche, tenir à un endroit pour libérer un autre.

 

6 Lorsque le travail sur le corps rejoint La philosophie
Vous voyez la profondeur du travail effectué. Nous sommes très loin d’un simple exercice de gymnastique. Mais alors pas du tout. Même si sous le regard extérieur la différence n’est pas perceptible. Elle est pourtant fondamentale. La différence est dans la présence, dans l’énergie qui circule. Elle est dans « je sais, je sens qu’il se passe quelque chose. » Cette Sensation, impression là est palpable par tous lorsqu’on est en présence.
Lorsque que nous ouvrons de cette manière, plus rien d’autre ne compte, surtout pas le résultat. Peu importe au final l’ouverture, c’est le processus qui importe.
Au fur et à mesure, nous entrons dans les couches profondes du corps. Ce n’est pas simplement la chaire. C’est bien plus. Si vous avez compris alors vous savez que nous travaillons sur notre mental, pour accéder à l’ouverture, nous travaillons l’intelligence. C’est le plus évident pour moi. Mais ensuite nous touchons l’énergie du corps qui peut circuler. Et enfin nous pouvons toucher parfois le félicité, le centre de nous même. Cet un état quand tout est réuni, intégré. Vous aurez reconnu les Kośa. Les différentes enveloppes du corps. Il n’y a pas à sous-estimer les postures. Leurs pouvoirs sont grands. A condition d’y mettre les moyens nécessaire. Je suis convaincu, que nous pouvons toucher les mêmes énergies, les mêmes prises de conscience que d’autres supports à la pratique du yoga. C’est une méditation en mouvements, ou encore une spiritualité en mouvements.

 

yogathérapie , douleur longue. Quoi Faire?

yogathérapie , douleur longue. Quoi Faire?

Quoi faire ? 

 

Douleur qui ne passe pas!

 

Vers une Méthodologie de transformation

La blessure. C’est toujours une période compliquée, difficile à gérer. Au début on ne fait pas attention, le corps tient. Jusqu’au moment où ce n’est plus possible.
Il y a plusieurs types de blessures. Je vous parle ici d’une blessure longue, douloureuse qui est handicapante. Une douleur toujours présente qui finit par rendre fou. Et c’est là qu’il faut prendre des décisions radicales si on veut se transformer.
A l’origine de ces décisions, il y a un évènement déclencheur d’une intensité suffisante pour créer un choc, ou plutôt une prise de conscience. A partir de ce moment là, il y aura un avant et un après. On ne peut plus agir comme avant, c’est devenu impossible, la douleur est trop forte.
Je vous présente une méthodologie du changement.
 1. Abandonner l’ancien nous.
Ce que nous avons été n’existe plus. Autant tourner la page rapidement. Faire le dueil de nos performances, de nos exploits passés basés sur l’ingorance totale du corps, de nos douleurs, de son écoute. Rassurez vous c’est certainement pour le mieux.
2 .La volonté
Il n’y a pas de miracle. Il y a juste du travail.
Vous seuls pouvez changer, vous seuls pouvez réaliser tout ce cheminement. Nous sommes responsable de notre bienveillance, d’être capable d’adapter chaque excercice, d’apprendre à nous connaître, d’anticiper suffisamment tôt les symptômes pour diminuer ou éviter la douleur.
Il faut développer une veille attentive de Soi.
3. La discipline
Peu importe ce que nous allons faire, il faudra le faire, et ceci tous les jours. Et pas d’exception. Si vous ratez une fois, c’est la porte ouverte à ne plus faire. Et ça ce n’est plus permis. Le mouvement est notre moyen de guérison.
La discipline c’est aussi apprendre à s’adapter suivant les conditions du jour. Peut être faire beaucoup si je me sens bien ou très peu si ça ne va pas.
4 Fluctuation
L’apprentissage n’est pas linéaire. Parfois nous allons progresser vite, à d’autres moments la douleur nous empêchera peut être même de bouger. Accepter cette fluctuation, car la constance ici est notre objectif finale. Il va falloir du temps pour arriver à réguler de plus en plus les fluctuations. Les impressions de régressions ne sont pas mauvaises. Elles font partie du processus.  
La règle d’or : On s’adapte. On accepte. Et on fait en fonction des conditions du jour.
 
5 Changer notre façon de penser
Nous ne sommes plus dans une course. Pas besoin d’aller dans la surenchère.  Plus besoin d’accomplir toutes ses choses que vous vous êtiez fixées. Ici, c’est l’inverse. Votre corps vous dit stop. Ecoutez. Nous recherchons le repos partout où c’est possible, même pendant l’effort.
Vous avez de la voiture à faire pendant plusieurs heures ? Au lieu de serrer les dents, fractionnez. Faite une pause toutes les heures si il le faut, allez marcher 10 minutes. Ainsi il se pourrait que vous ayez moins mal à l’arrivée ou que vous ayez reculé votre seuil de tolérance.
Un autre exemple. Pendant que vous faites un exercice habituel ex : Faire la vaisselle comment se tenir pour ne pas avoir mal, quelles actions à réaliser pour s’économiser.
Si vous avez l’esprit de compétition, et bien maintenant votre objectif n’est absolument pas de réaliser une perf, mais de trouver comment vous économiser le plus possible. L’idée pour être claire est de décaler, retarder le seuil de la douleur qui handicape. 
6.Revisiter son quotidien.
Dans la même logique, nous devons partir à la recherche des pires ennemis de notre blessure. Pour le mal au dos, le vis absolu est le piétinement. Il nous faut chercher des Solutions pour s’économiser. pour le piétinement, il faudra peut être marcher, s’accroupir de temps à autre, trouver les moyens de s’adosser. Parfois s’assoir peut être la solution. Si seulement notre regard sur le monde du travail pouvait changer! 
Si votre capacité de résistance est de 30 mi­nutes, il suffit de trouver des points de repos réguliers pour gagner peut être 10 minutes de plus. Toutes ces petites minutes additionnées, à la fin de la journée font que vous avez économisé quelques heures. Au final vous avez épargné votre capital et peut être que le lendemain vous commencerez votre journée avec de l’avance. Au fur et à mesure on peut encaisser plus d’intensité. C’est un travail de fourmi, de patience, d’écoute et de tolérence. Il faut accepter de faire des pas en arrière, de faire des allers retours dans notre progression, accepter de faire moins et différemment.
Parfois il faut trouver d’autres motivations dans nos activités,  dans notre travail, d’autres sensations. C’est important car c’est cela qui va établir cette transformation. Au final on ne ressentira même plus le besoin ou un regret quelconque d’avant. 
C’est à ce prix qu’il y aura transformation. Mais on apprend tellement plus, surtout on vit beaucoup mieux!

 

Yogathérapie: Yoga pour soigner le corps des blessures

Yogathérapie: Yoga pour soigner le corps des blessures

Notre corps est le reflet de notre être!

Que sommes nous? Une somme de plusieurs éléments qui s’imbriquent si  profondément qu’il nous est impossible de les dissocier. C’est par la pratique, le détachement pogressif que nous arrivons à faire de l’espace entre les couches pour au fur et à mesure, ne plus s’identifier aux émotions, aux douleurs et conditionnements diverses.

 

 

Les différentes couches du corps

Le corps physique

C’est toujours par lui que l’on termine. Si nous prenons la décision de s’engager dans un changement c’est souvent que notre corps nous fait souffrir. Nous ignorons royalement les signaux, les petits avertissements successifs, que sont les petites douleurs, inconforts, etc…. Et puis un jour nous ne pouvons plus les ignorer. Il va falloir agir sinon c’est l’arrêt net. Et parfois il est trop tard.

Le corps s’adapte toujours à ce que vous lui donnez !

Alors il va être temps de changer notre attitude. Au sens propre du terme. C’est à dire notre façon de nous tenir debout, sur l’axe. Changer la façon dont nous marchons, portons, etc…..

Exemple: j’ai eu la chance d’illustrer parfaitement ce que je décris ci-dessus. A 33 ans une magnifique hernie discale m’a cloué au sol. A l’époque j’étais charpentier. Arrêt de travail etc… La dépression est arrivée lorsque je ne pouvais plus porter ma fille agée de 3 ans, ça c’est fait. Quand vous êtes au plus bas, il n’y a plus qu’à remonter.

J’ai suivie une thérapie, kiné, changé de vie radicalement et pris le temps qu’il fallait pour me rétablir. Mais surtout ce qui a amorcé le changement c’est le yoga et la façon de me tenir sur l’axe. J’ai travaillé tous les jours des postures adaptées, instauré une routine, conscientisé les mouvements. Après dix années de ce régime est bien je n’ai jamais été aussi souple, plus aucun problème de dos. Mais je ne peux pas me passer de ma routine et des excercices de conscientisation des mouvements. Il faut que je sois toujours dans l’écoute juste de mes sensations que j’affine toujours d’avantage chaque jour. Si j’arrête trop longtemps (plus d’une semaine), tout revient. Les mémoires du corps sont profondes et tenaces.

L’intelligence

Cette capacité à choisir et à réfléchir. L’intelligence c’est la capacité de faire des choix conscients grâce à un discernement fondé sur la connaissance des faits et à l’exercice de la volonté. C’est notre meilleur allié dans ce processus. Nous pouvons changer, trouver des solutions à conditions de remettre à plat notre façon de vivre. Qu’est ce que je fais mal, qu’est ce que je peux arrêter, faire différemment, de quoi ai je besoin ? Quelque soit la réponse, celle-ci dépend de nous, de nos besoins, de nos impératifs, de nos envies.

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, tout évolue toujours, il suffit de s’adapter encore.

Nos habitudes – Nos conditionnements

Ce sont tous nos schémas d’actions et de réactions que nous avons mis en place pour répondre à des situations bien différentes et variées. Cela peut être d’ordre physique ou mental. Elles sont soient bénéfiques soit négatives. Comme notre façon de poser notre pied au sol (le résultat simplement de nos chaussures par exemple, mais aussi une blessure au genou, etc….). Ou très différemment se mettre en colère à chaque fois qu’on ne sait pas ou qu’on a tort.

Les mauvaises habitudes sont dures à transformer et tellement faciles à acquérir! Pour les transformer il faut une discipline et l’excercer de manière systématique.

L’égo

C’est notre originalité, c’est lui qui forme nos tendances et caractères.

D’abord il n’est ni bien, ni mal à condition que l’égo soit juger par l’intelligence. Sinon c’est la porte ouverte à la facilité toujours, à une mauvaise interprétation, etc…

Pourquoi aller au yoga à cette heure là quand je peux rester dans mon canapé? Il y aura toujours une excuse valable. Pour certains cette phrase sonne vraie, alors l’intelligence va devoir trouver de la motivation pour y aller car au bout du compte c’est bien. Pour d’autres ce ne sera pas le cas, mais si il n’y a pas de musique pendant le cours de yoga alors la détente est impossible. L’égo est celui qui trouve toujours une raison de ne pas faire, de s’échapper. C’est le fameux oui mais moi …… En fonction du caractère de chacun!

 

Je ne m’étale pas d’avantage ici, mais sachez que la philosophie du yoga va plus loin dans la composition de notre être, et aussi que nous sommes sous influences immense de nos émotions, nos mémoires, des évènements et de leurs intensités. Dans la Newsletter il y a tout le détail

Abandonner nos anciennes croyances et nos vieux schémas de fonctionnement.

Le lien entre toutes les couches, tous les éléments est indissociable toujours mélé, emmélé. Pour moi le corps est la meilleur des portes d’entrées pour redonner de l’espace entre les couches, afin que l’intelligence puisse choisir au mieux.

Installer de nouvelles habitudes, de nouvelles façons de faire est la première étape. Il faudra passer par des étirements, des comportements, des renforcements musculaires. Et puis se poser la question du comment je fais les choses. Lever un pieds, se tenir debout relève d’un choix musculaire. Choisissons les bons! Ce cheminement va alors transformer petit à petits nos schéma de fonctionnements, notre façon de penser. Cela va influencer notre mental, transformer notre perception des évènements, le pouvoir des émotions sur nous. Nous irons toujours plus loin dans ce questionnement, vers des couches de plus en plus profondes.

Pour résumer mettre de la conscience partout, jusque dans nos cellules.

 

Nous pourrons ensuite être plus conscient de qui nous sommes. Notre conscience ne fera qu’augmenter. Mais attention le processus ne doit pas s’arrêter, sinon tout s’englue de nouveau.

C’est fascinant d’observer notre faculté d’adaptation.

 

Pour finir une dernière image pour résumer!

Toute les couches de notre être sont collées. Le corps, le mental, nos conditionnements. L’observation fine de nous même, l’intelligence, notre travail est là pour redonner de l’espace. Ainsi cet espace conquis nous donnera du temps et de la clairvoyance pour être dans la justesse.

Nous deviendrons de moins conditionné, c’est à dire que ces fonctionnements seront choisis, donc assumés, sinon changés. Nous passerons d’une phase de réaction à une prise de décision consciente.

 

 

News 14 au 20 mars 2022

News 14 au 20 mars 2022

 De la nouveauté dans la contuinité

Je vais développer les cours particuliers et mettre d’avantage l’accent sur ce que je fais déjà depuis quelques années mais de façon plus officiel.

Les cours particuliers ne s’arrêtent pas à un cours de yoga classique, comme on peut trouver dans les cours collectifs. Il est beaucoup plus riche que cela. Au minimum il est adapté entièrement à la personne.

Nous prenons le temps qu’il faut. Cela n’est absoluement pas un critère ni de tarif, ni fixe. Parfois un cours dure 1h30 mais il peut très bien aller jusqu’à 3h si nécessaire. C’est celon les besoins du moment.

Et puis les choses peuvent prendre une tournure plus profonde, plus introspective. Nous pouvons aller vers une thérapie. D’un problème physiologique comme une blessure, un mal de dos, un manque de concentration, nous arpentons le chemin de la thérapie au travers du corps et nous transformons l’esprit. Le travail sur le corps nous donne autant de répères et d’exemples que nous pouvons appliquer au quotidien dans notre vie de tous les jours.

Nous apprenons à nous connaître et par une succession de prise de conscience, nous nous révélons à nous même.

La suite très bientôt. 

 

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h00! Inscription nécessaire auprès du magasin.

contact@icebreakerchamonix.com

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Pensez à vous abonner sur instagram ou facebook, je partage souvent des pensées sur la pratique. Liens en pieds de page

Belle semaine

Charly

News du 7 au 13 mars 2022

News du 7 au 13 mars 2022

 Profiter des opportunités et parfois c’est beau et magique.

Nous habitons dans un endroit merveilleux. Et je ne me lasse jamais d’être un peu là-haut. Et parfois des opportunités font que des journées spéciales se mettent en place et deviennent magiques. Ce week-end fut un de ces moments là, merci aux copains. J’espère qu’il en a été de même pour vous!

 

 

Cette semaine nous retrouvons notre planning habituel. Pensez à vous inscrire sur le site.  

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h30! Inscription nécessaire auprès du magasin.

contact@icebreakerchamonix.com 

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Les cours privés sont vastes dans les champs d’applications. Ce ne sont pas uniquement un cours de yoga classique. Non seulement ils sont adaptés aux rythmes et aux besoins de chacun, mais surtout ils sont l’opportunité d’une thérapie. N’oublions pas que le corps et l’esprit sont liés avec  des liens si étroits que l’un affecte l’autre. Travailler l’un, l’autre suit. Le yoga n’est ni des postures ni de la respiration, c’est une découverte de Soi. 

Belle semaine

Charly

News du 28 février au 6 mars 2022

News du 28 février au 6 mars 2022

 La différence se fait dans la régularité

Il faut se motiver pour que les effets se produisent. Il faut une certaine discipline, c’est à dire une régularité. Sans ça, rien. Et c’est valable dans toutes activités . Cela ne veut absolument pas dire que l’on ne va pas s’amuser! ou qu’il faut arrêter je ne sais quel plaisir! Grâce à ce processus on peut tout faire, mais en mieux😁

 

Pas de nouvelles particulières, il n’y aqu’à se motiver et venir!

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h30! Inscription nécessaire auprès du magasin.

contact@icebreakerchamonix.com 

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Belle semaine

Charly

News Du 20 au 27 février 2022

News Du 20 au 27 février 2022

 Il y a parfois des moments magiques!

Méditation du matin. Je suis dehors, tranquille. Comme souvent les pensées m’absorbent plus ou moins, mais je laisse couler. Les yeux sont fermés la plupart du temps. Et parfois tout s’enchaîne et vient se mettre en place juste au bon moment. Et j’ai pu voir ce paysage. Trop beau.

 

Et puis Jeudi soir au café du génépy nous étions un groupe sympa d’une dizaine de personnes, quelle énergie, encore trop bien.

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h30! Inscription nécessaire auprès du magasin.

contact@icebreakerchamonix.com 

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Belle semaine

Charly

News du 14 au 20 février 2022

News du 14 au 20 février 2022

 Hoplà! Nous sommes de retour!

Enfin un planning retrouvé. Nous avons une nouvelle salle depuis jeudi dernier. Je peux enfin vous proposer deux cours par semaine en plein coeur de Chamonix, au café du Génépi.

Les inscriptions se font comme d’habitude sur le site ou avec le lien juste en bas de l’article.

 

Malheureusement pour le moment je n’ai pas de solution pour vendredi matin. Je peux vous proposer des cours particuliers à la place. Regroupez vous à deux ou trois. Offrez vous une opportunité de continuer votre pratique, cette fois adapté à vous besoins et entre amis, le top quoi😁.

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h30! Inscription nécessaire auprès du magasin.

contact@icebreakerchamonix.com 

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Belle semaine

Charly

News du lundi 7 au dimanche 13 février 2022

News du lundi 7 au dimanche 13 février 2022

 Et Voilà, Une solution!

C’est avec une grande joie que je vous annonce, que nous avons un lieu.😁 Et les cours commencent dès jeudi. YOUPIIIIIIII.

Ce lieu….. roulement de tambour :

– Le café du Génépy. Il est en plein coeur de Chamonix, juste à côté du Super U.

Merci à toute l’équipe pour son accueil.

 

Je suis persuadé que l’atmosphère du café sera propice à notre pratique de yoga. Les cours vont pouvoir reprendre avec régularité.

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h30! Inscription nécessaire auprès du magasin.

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’association écotrivélo.

Belle semaine

Charly

News semaine du 31 janvier au 6 février 2022

News semaine du 31 janvier au 6 février 2022

 il faut poser un à un chaque élément pour obtenir une salle !

Cette semaine je n’ai pas encore trouvé un nouveau lieu. J’ai des solutions mais pas avant Avril ou nécessitant des compromis. Je poursuis donc mes investiguations. Un peu de patience ! J’admets qu’en ce moment notre patience est mise à rude épreuve. Mais que voulez vous, parfois c’est comme ça. Il faut s’adapter. Je suis certain que ce sera pour le mieux.

Dans tous les cas, il y a toujours la salle de Passy. Je sais que cela fait loin, mais l’effort en vaut la peine.

Belle semaine

Charly

News du 24 au 30 janvier 2022

News du 24 au 30 janvier 2022

Il faut un peu de temps pour construire une communauté. Elle se bonifie au fure et à mesure. Et je tenais à vous remercier pour votre soutien, il réchauffe les coeurs, quand on en a besoin.

Pour notre nouvelle salle, je veux vous offrir de la régularité, alors je ne choisirai pas n’importe quoi.

 

 Cette semaine pas de miracle!

Je n’ai pas encore trouvé de plan B.

J’ai déjà bien avancé, les propositions s’avancent. Pour le moment, ce n’est pas l’idéal, mais je continue mes recherches.

 

Cependant tout ne s’arrête pas, vous pouvez nous rejoindre à Passy Mardi et Vendredi.

 ET puis n’oubliez pas !

Vous pouvez pratiquer cette semaine au shop Icebreaker de Chamonix à 19h! Inscription nécessaire auprès du magasin.

La séance est au prix de 10€. Les sommes récoltées seront intégralement reversées au profit de l’assocition écotrivélo.

Belle semaine

Charly

Avis à  Tous ! Ç’est urgent

Avis à Tous ! Ç’est urgent

 C’est une véritable éruption volcanique !

Bonjour à tous,

La nouvelle est tombée en debut de semaine. Et pour le moment je suis démuni.

Nous ne pourrons plus accéder aux Granges d’en Haut. Ca y est notre relation s’arrête après plus de 6 ans.

Et ce, à partir de la semaine prochaine. Cela va un peu trop vite. Je suis désolé de vous imposer ça. Quelle déception. Après avoir profité de la plus belle salle du Mont Blanc, une page se tourne.

 

Ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Les salles étaient de moins en moins disponibles.

Moi qui essai de prôner la régularité 🤨. Et bien depuis quelques mois tout cela est mis à rude épreuve. Et cette nouvelle sonne comme un coup de massue.

 ET maintenant qu’est-ce-qui se passe !

J’ai activé toutes mes connaissances, tous mes réseaux pour trouver une solution et un autre lieu, sur Chamonix et alentours évidemment.

J’ai aussi besoin de vous!

Si vous connaissez un endroit suffisemment grand pour nous accueillir, faites moi signe 🙏🏻 .

Je ne doute pas que nous allons trouver une solution! J’espère le plus vite possible. Je vous tiendrai au courant dès que j’ai des nouvelles.

 

Belle semaine

Charly

News du 10 au 16 Janvier 2022

News du 10 au 16 Janvier 2022

 Le Planning

Cette semaine, quelques changements. D’abord il y a le stage à Reims qui commence ce vendredi. Et pour ce faire je pars dès mercredi. Ensuite il y des séminaires toute la semaine aux granges, pas de cours Lundi. Il ne reste  que mardi à Passy.

Tous ces évènements, sont bien mais ne correspondent pas du tout à l’instauration d’une pratique régulière. Je sais combien la régularité est importante. Je m’en excuse. Nous devons faire avec. J’ai hâte de retrouver un planning classique. 

Yoga dans la demeure des comtes de Champagne à Reims du vendredi 14 au dimanche 16 janvier 2022

Je vous propose un voyage dans la matière, les sensations et l’espace du corps

Nous aurons 3 jours complets pour nous plonger dans les racines  de nos sensations, de notre corps grâce au yoga.  Ressentir des notions simples mais fondamentales, qui une fois appliquées deviendront notre support de créativité. Ceci quelque soit notre flexibilité et notre force. 

Tout le travail commence par redéfinir ce qu’est la vraie force et la vraie souplesse. Réfléchir à comment je fais les choses. Comprendre les actions justes à réaliser,  ressentir les effets. Tout ce processus nous amènera à plus de profondeur, à l’état d’équilibre.

Belle semaine

Charly

News Du lundi 3 au Dimanche 9 janvier 2022

News Du lundi 3 au Dimanche 9 janvier 2022

Bonne année de rêves.

Un rêve est une poterie que nous venons façonner avec nos mains. Les gestes doivent être exécutés avec douceur, délicatesse et précision. Il faut de l’expérience, c’est à dire échouer beaucoup, faire et refaire pour obtenir la forme, la régularité, la consistance désirée. Une fois le rêve en forme, il n’y a plus qu’à le figer pour qu’il se révèle. Le feu, des pigments, un peu de magie et voilà. Que c’est beau de rêver.

 

Je le dis tous les ans, mais le temps file à une vitesse folle. C’est plutôt bon signe. C’est qu’il y a du mouvement. Comme je vous le disais dans mes voeux, je vous souhaite :

-Bougez – Respirez – Consciemment

 

 Le Planning

Nous retrouvons notre planning habituel à partir de Lundi. Je me fais une joie de vous revoir.

Nous serons cette semaine en mode reprise pour faire face à la « loukoum » attitude de tous ces repas et fêtes de fin d’année. .😁😂😊

Il y aura ce mois-ci certainement des modifications. D’abord il y a le stage à Reims dans 15 jours. Ensuite des séminaires aux granges d’en Haut. Mais le plus important c’est le retour à une pratique régulière qui tombe à pique avec les résolutions de la nouvelle année👌. Seule véritable outils de transformation.

Yoga dans la demeure des comtes de Champagne à Reims du vendredi 14 au dimanche 16 janvier 2022

Je vous propose un voyage dans la matière, les sensations et l’espace du corps

Nous aurons 3 jours complets pour nous plonger dans les racines  de nos sensations, de notre corps grâce au yoga.  Ressentir des notions simples mais fondamentales, qui une fois appliquées deviendront notre support de créativité. Ceci quelque soit notre flexibilité et notre force. 

Tout le travail commence par redéfinir ce qu’est la vraie force et la vraie souplesse. Réfléchir à comment je fais les choses. Comprendre les actions justes à réaliser,  ressentir les effets. Tout ce processus nous amènera à plus de profondeur, à l’état d’équilibre.

Belle semaine

Charly

News du 20 décembre 2021 au 2 janvier 2022

News du 20 décembre 2021 au 2 janvier 2022

Vacances 

Je vous souhaites de joyeuses fêtes de fin d’années.

Reprises des cours le lundi 3 janvier 2022.

 

Pour terminer en douceur cette année 2021, je vous propose une des plus belles images de cette année.

Elle date de mi-décembre durant le stage qui a eu lieu aux Houches au chalet Mountain Vibes.

Le vendredi il avait beaucoup neigé, vraiment beaucoup, et puis le samedi matin nous avons assisté à ce magnifique levé de soleil, avec toute cette neige. Un moment comme celui là, il n’y en a pas beaucoup. C’est ce moment où la neige reste accrochée aux arbres, où le froid fige tout, où les couleurs sont extraordinaires.

Merci pour ces moments magiques.

 

Yoga dans la demeure des comtes de Champagne à Reims du vendredi 14 au dimanche 16 janvier 2022

Je vous propose un voyage dans la matière, les sensations et l’espace du corps

Nous aurons 3 jours complets pour nous plonger dans les racines  de nos sensations, de notre corps grâce au yoga.  Ressentir des notions simples mais fondamentales, qui une fois appliquées deviendront notre support de créativité. Ceci quelque soit notre flexibilité et notre force. 

Tout le travail commence par redéfinir ce qu’est la vraie force et la vraie souplesse. Réfléchir à comment je fais les choses. Comprendre les actions justes à réaliser,  ressentir les effets. Tout ce processus nous amènera à plus de profondeur, à l’état d’équilibre.

Belle semaine

Charly

News du 13 au 19 décembre 2021

News du 13 au 19 décembre 2021

Cette semaine

Dernière semaine avant les vacances de Noël. Alors profitez-en pour préparer votre condition physique. Le ski n’attends pas !

Ensuite nous serons 15 jours sans nous voir! Et en plus il y aura les fêtes qui passerons par là. C’est la promesse que la repise va être un peu dure. Bonnes bouffes obligent.😂

Ce week-end, je donnais un stage ici aux Houches au Chalet Montain Vibes aux Houches. Les stagiaires ont eu des conditions exceptionnelles. Petit groupe, une neige de dingue et même du ski pour les volontaires. Wouha. Un lieu à recommander. Merci à eux pour leur accueil.

 

 Le Planning

Toujours pas de cours le vendredi pour cette fin de mois. Stage de yoga oblige. Pensez à venir les autres jours.

Je suis assez satisfait du nouveau logiciel de réservation, je ne constate pas de problèmes de connexion. N’hésitez pas à me faire des retours.

.

Le prochain stage aura lieu le week-end prochain, il reste des places. Contactez moi si vous êtes intéressés.

Ensuite nous nous retrouverons à Reims le week-end du 14-15 janvier2022. Un évènement exceptionnel, dans un lieu exceptionel . Je vous en dit plus juste en dessous..

Yoga dans la demeure des comtes de Champagne à Reims du vendredi 14 au dimanche 16 janvier 2022

Je vous propose un voyage dans la matière, les sensations et l’espace du corps

Nous aurons 3 jours complets pour nous plonger dans les racines  de nos sensations, de notre corps grâce au yoga.  Ressentir des notions simples mais fondamentales, qui une fois appliquées deviendront notre support de créativité. Ceci quelque soit notre flexibilité et notre force. 

Tout le travail commence par redéfinir ce qu’est la vraie force et la vraie souplesse. Réfléchir à comment je fais les choses. Comprendre les actions justes à réaliser,  ressentir les effets. Tout ce processus nous amènera à plus de profondeur, à l’état d’équilibre.

Belle semaine

Charly