Travailler les appuis sur la tête 

Sirsasana. Les appuis sur la tête peuvent poser quelques difficultés. L’appréhension et le manque de souplesse notamment au niveau du bassin peuvent rendre compliqué la mise en place de la posture. Et avant tout le poids sur la tête peut déstabiliser. Suivant la forme du crâne, sa sensibilité, sa musculature ( au niveau du cou, de la colonne et du bassin). Le premier conseil est d’écouter ses sensations « avec intelligence ». D’abord le poids. Est-ce trop lourd? Si oui gardez les pieds sur le sol et progressivement amenez le bassin au dessus de la tête. Surtout stoppez la progression et/ou la posture suivant la sensation de poids sur la tête. Cette progression peut prendre plusieurs mois, le temps de construire la musculature du dos et du cou. 

Ensuite la tension. Stoppez la progression quand la tension dans le cou et les épaules – haut du dos devient forte. C’est là que le mur devient intéressant. 

L’intelligence c’est l’outil qui vous permettra toujours de pratiquer, en sachant quand stopper ou continuer et pourquoi. Cela vous permettra toujours de progresser et d’éviter les blessures. 

​Le mur :

S’aider du mur dans cette position permet:

  • De trouver un appui haut avec les pieds et d’éliminer le problème de la souplesse. 
  • De diminuer la tension dans le cou et la région des épaules. Et donc de travailler progressivement au relâchement des épaules. 

  • De prendre confiance pas à pas 

  • De trouver le point d’équilibre 

  • De sentir que cette posture peut se faire sans tension. 
    Comment faire ?

1•A quatre pattes, pieds contre le mur, sommet de la tête sur le sol, entrelacez les doigts et rangez le petit doigt directement en contact avec le sol pour ne pas l’écraser. 

Surtout les coudes vers l’intérieur, prenez la largeur des épaules comme référence. Poussez dans les coudes et relâchez les épaules (tourner les épaules vers l’extérieur). 
Il est toujours possible de stopper la progression quand vous voulez, écoutez vos sensations. 
2•Montez les pieds, pas trop haut, parallèle au sol. Gardez une jambe sur le mur et l’autre derrière la tête. 
3•Plus vous êtes à l’aise et plus vous pousserez dans le mur pour allonger la jambe et déplacer le bassin au dessus de la tête, jusqu’à la pointe de l’orteil. Et le moment viendra où vous n’aurez plus besoin du mur. 
4° Pour la posture complète, remonter les jambes en même temps pour ne pas créer de déséquilibre.

Belle journée 

Namaste 

Charly 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s