Mysore style 

L’ashtanga yoga et la pratique mysore. En Ashtanga yoga les postures et leur enchaînement sont codifiées. Elles se font dans un certain ordre, au rythme de la respiration que l’on nomme Ujjai. Dans la pratique dite « mysore », le pratiquant suit son propre rythme, inspire -expire, enchaîne les postures seul. 
Le professeur extérieur à la pratique n’intervient pas,il ne rompt pas le flot. Il est là pour ajuster, aiguiller l’attention, aider le pratiquant au fur et à mesure de sa progression dans la séance, mais aussi dans son évolution à travers le yoga. 
C’est une pratique sur mesure en quelque sorte.
La majorité du temps, les élèves sont paniqués par cette pratique. Comment vais-je être capable d’enchaîner les postures? Je ne les connais pas par cœur, c’est une pratique beaucoup trop dynamique, elle n’est pas faite pour moi? Je me suis blessé avec l’ashtanga, elle n’est pas pour moi? 
Balivernes.
Dans ce monde où il y a de moins en moins de place pour l’autonomie, où l’assistanat est de plus en plus de mise, où chacun se laisse porter et vient râler si cela ne correspond pas à l’objet de sa demande, cette pratique mysore prend le contre pied de tout cela. 
Elle demande autonomie, responsabilité, engagement et conscience de soi. Enfin, elle nous apprend l’humilité. 

Pourquoi? 

Prendre la responsabilité de suivre sa respiration nous oblige à être attentif à elle, ceci à chaque instant. Être présent ici et maintenant. Il faut savoir où nous en sommes dans le compte de la respiration, elle nous ramène toujours au présent. 

La répétition de la même séquence nous permet de nous libérer de l’appréhension. Nous pouvons prendre pleinement conscience de l’ensemble des mécanismes qui rentrent en jeu dans chaque posture, dans chaque respiration. 

L’engagement devient total. Il nous permet de nous plonger dans des niveaux de compréhension du corps insoupçonné. Et ce n’est jamais fini. Après une couche il y en a une autre, etc…

Notre responsabilité sur la posture exécutée alors est entière. Je suis responsable de cet engagement musculaire ou pas. Je choisi ou pas d’ignorer cette douleur, je prends conscience ou pas des signaux que le corps m’envoie. J’ai l’humilité de dire qu’aujourd’hui je ne peux pas faire cette posture. 
Le professeur est là pour nous aiguiller sur ce chemin. 
La pratique devient Meditation. 

La pratique devient formatrice.

La pratique devient union.

La pratique devient yoga.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s